Centre des congrès : s’adapter au nouveau contexte concurrentiel

Conseil municipal de Nancy – Lundi 1er octobre 2018

POINT 1 – Rapport de la Société d’Economie Mixte : « Solorem » et des Etablissements Publics Locaux : Sociétés Publiques Locales – « Grand Nancy Congrès et Evénements » et « Grand Nancy Habitat »


 

Intervention de Nicole Creusot

(Seul le prononcé fait foi)

Monsieur le maire, chers collègues,

Ce rapport d’activités 2017 de la SPL Grand Nancy Congrès et Événements est intéressant à plus d’un titre. Il s’agit en effet d’un document venant retracer l’activité de la 4ème année d’existence de cette structure chargée de gérer cet équipement majeur pour l’attractivité de notre territoire. Il permet à ce titre de disposer d’une vision solide de la manière dont s’est installé ce centre des congrès Prouvé dans le paysage régional et national. Cette année 2017 a également été marquée par l’intégration au sein de la SPL de la mission événementielle dévolue à l’office du tourisme, en faisant de fait de cette structure une porte d’entrée unique pour les porteurs de manifestations. Une avancée.

Je ne vais pas m’attarder sur le bilan notamment chiffré qui a d’ores et déjà été présenté par notre collègue, mais plutôt ressortir quelques éléments qui me semblent devoir retenir notre attention. A commencer par le volume du chiffre d’affaires. Autour de 3,2M€ pour le centre Prouvé, soit un montant conforme à l’objectif fixé dans le plan quinquennal, bien qu’en légère baisse par rapport à l’année 2016, tout comme le nombre de d’événements accueillis.

On voit donc que passé l’effet « nouveauté » lié à l’inauguration de cet équipement en 2014, une forme de rythme de croisière semble avoir été trouvée, lui donnant une réelle visibilité régionale et nationale. Il apparaît que les congressistes et organisateurs de ces manifestations disposent d’une bonne image de la destination Nancy puisqu’ils indiquent vouloir la recommander autour d’eux. Le travail de promotion et de commercialisation de l’équipement entrepris semble porter ses fruits et devra donc être amplifié à l’avenir.

En effet, il ne vous aura pas échappé que nos voisins messins viennent d’inaugurer à leur tour leur nouveau centre des Congrès au début du mois de septembre. D’un format similaire, également directement branché sur la gare, cet équipement qu’on le veuille ou non, va être placé en concurrence frontale avec le centre Prouvé. Et notamment sur des manifestations de dimension nationale voire européenne. Difficile d’envisager qu’un programmateur organise de manière successive un congrès national deux années de suite dans deux villes distantes de 50 kms, au milieu de la région Grand Est. On peut s’interroger de la même manière dans le cas de manifestations au rayonnement plus modeste.

Le centre Schuman de Metz semble vouloir se placer sur un créneau lié aux activités de l’économie numérique, s’appuyant sur une identité territoriale axée sur le concept « Art et technologie ». Quand Nancy s’appuie sur les domaines de la recherche et de la médecine, points forts du territoire. Cette spécialisation toute relative de nos deux villes ne permettra sans doute pas de faire tourner à plein ces deux équipements, il y aura donc bien des moments où ils seront en concurrence.

Dans ce contexte, je m’interroge sur la possibilité d’une coordination entre les destinations Nancy et Metz, qui pourrait tout à fait être portée par le Sillon lorrain. Elle semble tout à fait indispensable. Le gestionnaire messin des équipements de foires et congrès, le groupe GL events pour ne pas le nommer, dispose d’un rayonnement européen et d’un catalogue de salons qui apparaît a priori comme une garantie quant à la viabilité économique de cette structure.

Il ne s’agit pas ici de regretter le choix d’une gestion 100% publique du centre Prouvé que nous avons toujours défendu, et dont nous pouvons nous féliciter. Mais les années à venir demanderont sans nul doute de se démultiplier encore pour garantir et développer encore l’attractivité de notre agglomération. Dynamisme qui devra également s’accompagner d’investissements publics (sur le site de la foire exposition) et privés (pour renforcer l’offre hôtelière).