Du bon usage de l’argent public par notre collectivité

Conseil municipal de Nancy
Lundi 25 juin 2018 – 14h30

2 – Approbation des comptes administratifs 2017 du budget principal et des budgets annexes


Intervention de Bertrand Masson

(Seul le prononcé fait foi)

Monsieur le Maire, cher.e.s collègues,

Je veux d’abord remercier Michel Dufraisse et l’ensemble du service des finances de la Ville avec qui nous avons des échanges intéressants au sein de la commission des finances. Je crois que c’est important que cela soit dit publiquement.

Ce compte administratif est, finalement, la mise en œuvre de la politique que vous conduisez et la réalisation du budget 2017, auquel nous nous étions opposés. Aussi, je ne vais pas reprendre dans le détail les éléments que nous avions défendus et que nous aimerions voir se renforcer au sein des politiques municipales. Je rappelle tout de même assez rapidement qu’ils concernaient :

  • le développement durable et la transition écologique ;
  • l’attractivité commerciale, même si je sais que le sujet avance dans le bon sens avec notamment la création d’une SEM de redynamisation du centre-ville ;
  • les écoles, avec par exemple le nombre d’ATSEMs dans les écoles maternelles et notre proposition de création d’un service public d’aide à l’apprentissage des leçons que nous souhaiterions voir se généraliser à l’ensemble des écoles élémentaires ;
  • le logement et la ville inclusive, sujets sur lesquels j’étais beaucoup intervenu.

Je rappelle par ailleurs que, si aujourd’hui, le compte administratif peut apparaître conforme à vos engagements, cela s’est fait d’abord grâce aux efforts extrêmement importants réalisés par les agents de la Ville, puisqu’un grand nombre d’emplois n’a pas été renouvelé dans la collectivité pour faire des économies. Nous en avions parlé il y a quelques années, plusieurs services publics ont également été supprimés ou transformés : je pense bien évidemment à la moitié des mairies de quartier et aux quatre écoles qui ont fermé leurs portes au début du mandat. Enfin, vous avez fait le choix d’augmenter de nombreux tarifs de services publics, de manière parfois importante.

Faire le bilan à mi-mandat était, je crois, le sens de la conférence de presse que vous avez donné la semaine dernière. Il ne faut pas oublier que dans ce bilan, on retrouve l’ensemble des éléments que je viens d’énumérer.

Je souhaite également vous interroger sur le taux de réalisation des investissements (d’un peu moins de 80 %) qui, à la fois est supérieur à celui d’autres villes du Grand Est, mais est en même temps inférieur à celui de la Région. En effet, vendredi dernier, nous avons examiné un compte administratif avec un taux de réalisation à 97 %. Je me dis que, sans doute, Nancy a encore quelques progrès à faire.

On peut en outre regretter, mais nous en reparlerons tout à l’heure, que ce compte administratif soit le dernier d’une commune totalement libre de ses choix. L’an prochain, l’Etat nous aura imposé, a priori, une part de nos dépenses. Vous savez d’ores et déjà que nous nous y opposerons fortement.

Enfin, puisque l’approbation des comptes administratifs est aussi l’occasion d’évoquer l’engagement de l’argent public, je voudrais revenir, en dernier point, sur une dépense de la Ville annoncée lors de la conférence de presse évoquée précédemment. En effet, Monsieur le Maire, vous avez annoncé l’engagement de 19 000 € pour la réalisation d’un sondage commandé à l’institut BVA. Vous avez alors indiqué que le but était « l’évaluation par les citoyens des politiques et des services publics, des grands projets ». Jusque là, très franchement, nous n’avons rien à y redire : cela peut paraître tout à fait légitime qu’une municipalité interroge ses citoyens.

Mais, dans le même temps, plusieurs Nancéiens nous ont interpellés ou se sont exprimés publiquement sur les réseaux sociaux, parce qu’ils étaient à la fois interrogés sur les questions évoquées et sur un certain nombre d’autres sujets : par exemple, sur votre proximité à tel ou tel parti politique, ou encore sur leur opinion sur Mathieu Klein, Chaynesse Khirouni, Carole Grandjean, Laurent Garcia et moi-même. Il leur a même été demandé de dévoiler leur vote de 2014 et de préciser leur volonté de le renouveler ou pas !

Suite à notre réaction diffusée par la presse locale, vous nous avez transmis la liste des questions que vous avez confiées à l’institut BVA. Aussi, je m’interroge : puisque vous assurez vouloir faire acte de transparence, comment expliquez-vous que dans un sondage commandé par la Ville de Nancy, et dans lequel ne figurait aucune des questions complémentaires que je viens d’évoquer, les Nancéiens soient interrogés sur leurs intentions de vote et sur la notoriété de vos opposants ?

Bien évidemment, nous avons confronté les questions que vous nous avez transmises à ces Nancéiens qui nous ont interpellés. Et je l’affirme ici : ils ont parfaitement reconnu le questionnaire, mais ont également confirmé avoir été interrogés sur d’autres sujets, plus politiques, pour lesquels il serait assez scandaleux que de l’argent public ait été utilisé.

Aujourd’hui, un mystère règne ! C’est donc à vous, qui avez commandé ce sondage, de justifier de ce détournement, par on ne sait qui, des questions initialement commandées par la Ville.

Voilà, Monsieur le Maire, les remarques que je voulais faire à l’occasion de ce compte administratif et sur le bon usage de l’argent public par notre collectivité. En cohérence avec le vote que nous avions émis lors du débat sur le budget 2017, nous voterons contre ce compte administratif et l’affectation des résultats de l’exercice.

Je vous remercie.