Commerce de centre-ville : des avancées

Conseil municipal de Nancy
Lundi 26 septembre 2016

16 – Attribution d’une subvention de fonctionnement à l’association « les Vitrines de Nancy » et signature d’une convention de partenariat


 

Intervention d’Areski Sadi
SEUL LE PRONONCE FAIT FOI

Monsieur le maire, chers collègues,

Permettez-moi à l’occasion de cette délibération de saluer le travail de la nouvelle équipe de l’association les vitrines de Nancy qui a d’ailleurs tenu son assemblée générale il y a peu. Son nouveau président semble être parvenu à un nouveau souffle pour sa structure.

Pour le reste, et s’agissant de ce dossier commerce, il n’est pas encore temps de tirer un bilan des programmes lancés bien tardivement, bien tardivement, par votre majorité. Depuis 2009, je dis et redis qu’en la matière, beaucoup de centre-villes en France rencontrent des menaces quant à l’animation et l’attractivité commerciales. Que c’est pour cela qu’une bonne dose de volonté politique est nécessaire en aidant bien évidemment les associations de commerçants, mais aussi et surtout en se saisissant directement en tant qu’élu, de ce problème.

Conseil Municipal du 23 Mai 2011, délibération II-2, vous n’étiez pas encore maire mais adjoint, je cite deux extraits notre interpellation de l’époque : « …n’est ce pas à la municipalité de mener directement maintenant ces politiques… C’est à la municipalité d’impulser de nouvelles recettes… en mobilisant pourquoi pas le foncier vacant..» Alors bravo, car nous avons enfin la sensation d’être entendus. Recrutement du manager de centre-ville directement dans les effectifs de la ville, récente création de l’ATP centre-ville, création à venir de la SEM patrimoniale devant permettre de préempter des cellules commerciales à l’abandon, tout cela semble enfin aller dans la bonne direction.

On a récemment constaté l’arrivée de nouvelles enseignes rue des Dominicains par exemple ou encore l’ouverture d’une salle de sports dans l’ancienne Poste. La fameuse grande chaîne de cafés à emporter devrait également ouvrir prochainement ses portes. Des interrogations existent encore sur le projet d’extension du Centre St Sébastien et la création de la nouvelle galerie marchande sur le site de l’ancien Palais des Congrès. Ces nouvelles surfaces commerciales seront-elles un vecteur d’attractivité pour l’ensemble du centre-ville ? Amèneront-elles de nouveaux flux ? A Metz, à Strasbourg, à Bordeaux, on voit également un mouvement de reconquête des centres-villes avec de nouvelles surfaces commerciales en cœur d’agglomération. Une tendance qui semble elle aussi aller dans le bon sens.
Il faudra veiller à ce que ces deux projets nancéiens ne cannibalisent pas des commerces du centre mais soient plutôt le signal de l’arrêt de l’extension démesurée des zones périphériques. Il faudra pour cela accompagner ce mouvement notamment du point de vue de l’animation de la ville et de son accessibilité en voiture et surtout en transports en commun.

Il nous paraît également important que notre collectivité soutienne activement un secteur commercial en plein essor, ceux d’un commerce plus alternatif, ne se basant pas sur des réseaux de franchises et de succursales nationales. Un commerce qui au contraire vise à mettre en valeur les productions locales, artisanales, un commerce qui fait majoritairement le choix du centre-ville pour son installation et qui a souvent du mal à trouver des cellules à loyers accessibles. Les consommateurs de ces commerces aiment à se qualifier de « Consom’acteurs ». Cela concerne bien sûr les AMAP, les épiceries solidaires, les magasins de mobilier recyclé, les restaurants favorisant les circuits courts, ….Il existe là une vraie diversité commerciale et un vrai potentiel qui, développé, participera pleinement à la renaissance d’un commerce de centre-ville.

Cette délibération vise également à cadrer les relations entre la ville et les Vitrines à l’occasion de l’organisation des fêtes de la St Nicolas. Un effort financier est accordé par notre collectivité pour améliorer l’animation du village qui se tiendra place Charles III. Là aussi, Monsieur le Maire Chers Collègues, nous avons longtemps appelé de nos vœux la création d’un esprit de village de Saint Nicolas en lieu et place d’un marché de Noël. Nous pensons essentiel que cette période des fêtes de fin d’année soit l’occasion de valoriser notre patrimoine culturel commun et ainsi d’accroître l’attractivité touristique et commerciale de notre ville.
Le contexte actuel oblige malheureusement à faire preuve de prudence pour l’organisation de telles manifestations, ce qui explique l’annulation du feu d’artifices que vous avez récemment annoncée. Pour autant, il y a un juste milieu à trouver ce qui n’est pas chose facile nous en convenons. Prenons garde à ne pas envoyer de signaux trop anxiogènes, de psychose, aux Nancéiens et à nos visiteurs potentiels, signaux qui pourraient nuire à notre mode de vie en général et à nos commerces en particuliers. La sécurité OUI et mille fois OUI, la psychose NON. L’année passée, l’édition chez nos voisins messins a battu des records de fréquentation et ce, quelques semaines seulement après les horribles attentats de novembre.

Ces festivités de la St Nicolas, développées sur les week-ends précédant les fêtes de fin d’année doivent être bien entendu l’occasion pour nos concitoyens de partager des moments conviviaux ensemble. Les gens ont besoin ces dernier temps d’être ensemble. Elles doivent également garantir à notre cœur de ville, à ses entreprises et à ses salariés, la présence de nombreux visiteurs.