Examen du compte administratif 2014

Conseil municipal de Nancy
Lundi 29 juin 2015

N°4 – Approbation des comptes administratifs 2014 du budget principal et des budgets annexes


 

Intervention d’Areski Sadi
(seul le prononcé fait foi)

Monsieur le maire, chers collègues,

Les comptes administratifs visent à observer le degré d’exécution du budget présenté une année
plus tôt ! Cela revêt cette année une saveur particulière, dans la mesure où 2014 correspondait au dernier budget conduit par votre prédécesseur, 2014 a, par voie de conséquence, été la première année de votre mandat. Une belle occasion de dégager les grandes tendances passées sur la période 2008-2014 et de les mettre en perspective direct avec les premiers signes de votre action de « maire nouveau ».

Nous avons pris l’habitude, au moment de ces débats sur les questions budgétaires, de remercier
les services pour l’élaboration des documents qui nous sont soumis cet après-midi. C’est une
excellente habitude ! Au nom de notre groupe, je tenais à saluer leur action quotidienne au service de nos concitoyens.

Alors permettez-moi, Monsieur le Maire, Chers collègues, d’observer l’évolution des grandes
masses du budget, le catalogue de chiffres n’ayant que peu d’intérêts ici, seulement ici dans cette enceinte.

Au niveau des dépenses de fonctionnement, après l’année 2013 marquée par l’événement Renaissance, nous retrouvons les bases de 2012 à un peu plus de 122M€. Cette relative maitrise,
nous la devons, pour l’essentiel, aux efforts réalisés par les agents municipaux. Depuis 2008, la part du budget consacrée aux rémunérations des personnels est tout à fait stable à +200 000€ entre 2013 et 2014 avec une insignifiante augmentation de seulement +5% entre 2008 et 2014. Dans le même temps, les charges à caractère général, continuent d’augmenter ! Même en excluant l’année
renaissance 2013, l’augmentation est, elle, de +45% entre 2008 et 2014.

Je ne m’attarde pas sur le volume de la dette ! Il est stable à 110M€ et ramené à habitant par
habitant il conduit à une dette de 1000€ par Nancéien !

Du côté des recettes, pour vous avoir tous et toutes entendus ici et à l’occasion de chacune de vos prise de paroles publique je sais qu’immédiatement après la fin de mon intervention vous allez nous resservir le plat de la baisse des dotations de l’Etat. Oui Oui et mille fois oui, 1M€ en moins en 2014 ! Oui cela a bien accéléré une tendance baissière de ces dotations, mais cela est constaté, pour Nancy, depuis déjà 2009.

Il y a cette inévitable nécessité de la baisse de la dépense publique ! C’est valable pour l’Etat et pour les collectivités territoriales. Mais je n’oublie pas aussi que dans le même temps les Nancéiens ont continué plus largement au budget municipal :
· les recettes fiscales sont en hausse de 600 000€ entre 2013 et 2014 ! De +20% entre 2008
et 2014,
· je pense aussi aux recettes tirées du stationnement, de la taxe sur l’électricité, celle sur la
publicité extérieure, les revenus du domaine, autant de lignes budgétaires dynamiques sur
l’année 2014, et à plus forte raison entre 2008 et 2014.

Comme je le disais plus haut, inutile de détailler les politiques chiffres et les politiques publiques, vous indiquez vous-même dans le rapport de présentation qu’il s’agit, et je vous cite, « d’actions récurrentes ». 2014 n’a pas fait exception à la règle.

Il semble même qu’il soit impossible pour votre majorité de changer de cap ! Est-ce l’inertie du
paquebot trop difficile à mouvoir ? Est-ce le passé qui gouverne encore votre présent ? Concédons
tout de même, Monsieur Le maire, Chers collègues, qu’il faut absolument éviter la cale sèche pour
ce paquebot par trop de dégradation du service rendu aux Nancéiens.

J’en viens aux conséquences de vos premières annonces d’économies votées en avril 2014. Comme
nous l’indiquions à ce moment-là, nous sommes bien loin de l’effet escompté. Hormis le léger coup
de rabot sur les indemnités accordées aux élus, force est de constater que pour le reste on est
plutôt dans un retour à la normale.

En avril 2014, vous aviez en effet indiqué une baisse de 371 000€ pour les charges à caractère
général, particulièrement sur les manifestations, fêtes et cérémonies et autres frais de
communication. On revient aux mêmes ordres de grandeur que pour l’année 2012, car je redis que
l’année 2013 du fait de dépenses exceptionnelles liées à l’événement Renaissance, ne peut servir
de référence.

A ce moment de mon intervention, je pense utile de tirer un premier enseignement de cette
analyse chiffrée. On peut ainsi constater une réduction des effectifs de +-120 postes équivalents
temps plein sur les 6 dernières années.
Depuis un an, quoi de neuf ? Et bien, nous sommes entrés dans une nouvelle phase marquée par la
poursuite des réductions d’effectifs. Vous avez bien pris le soin de communiquer sur le bilan de
votre première année de mandat, on a vu fleurir des affiches dans la ville ! Bien évidemment, il n’y
avait pas assez d’espace sur ces affriches pour indiquer :
· la fermeture de 3 écoles dans des quartiers plutôt populaires,
· la fermeture de 4 des 8 mairies de quartier, sans proposer de solutions alternatives comme
la mutualisation de bâtiments municipaux,
· la suppression de 90 postes supplémentaires dans les effectifs de ville, en plus des 120 déjà
supprimés entre 2008-2014, rétrécissant plus encore le périmètre de l’action publique.
Votre majorité semble avoir un certain mal à assurer la transition. Un exemple parmi d’autres sur
un sujet stratégique, le commerce de centre-ville, sujet qui me tient à cœur comme vous le savez.

Il aura fallu plus de 12 mois pour saisir la situation et tenter de lancer certaines actions, actions piochées dans certaines de mes interventions portées dans cette enceinte depuis plusieurs années, je pense par exemple à l’idée d’une SEM patrimoniale sur les m2 commerciaux.
Après une période qui semble être marquée par une volonté d’apurer des comptes d’une manière
trop drastique et sans discernement, nous espérons que les années à venir seront plus
enthousiasmantes pour notre cité ducale.

Les Nancéiens, ne veulent pas d’un maire liquidateur de compte administratif, finissant je ne sais quelle tâche précédente mais d’un maire promoteur, innovateur ! Dans les services publics, dans l’animation culturelle et commerciale, dans la gestion du patrimoine, partout sur tous les sujets c’est ce qui est attendu !

Je vous remercie.