Non à l’armement de la police municipale

Conseil municipal de Nancy
Lundi 23 février 2015


 Armement de la police municipale
Intervention de Gilles Lucazeau
(seul le prononcé fait foi)

Monsieur le maire, chers collègues,

Sur l’armement de la police municipale.

La question posée mérite une réponse un tant soit peu motivée et sans a-priorisme.
Elle sous-tend en réalité deux séries de questions :
* quelles sont les raisons d’être d’une police municipale?
* quels pourraient être les objectifs de son armement?

Je ne ferai injure à personne, je pense, en affirmant que la police municipale n’a pas pour mission de participer à des opérations de maintien de l’ordre, mais d’assurer au sens le plus quotidien du terme la paix publique en veillant au respect des règles de vie citoyenne afin de permettre à chaque habitant de la commune de mieux vivre avec ses semblables.

Répondre à la question de la mission de cette police des « gardiens de la paix », c’est donc aussi dire que cette police ne doit pas se confondre avec une police « armée », le port d’armes « létales » n’étant certainement pas de nature à apaiser les conflits qui peuvent surgir entre citoyens. Nancy n’échappe pas plus que d’autres villes de son importance à des formes de délinquance regrettables, mais Nancy n’est ni en état de siège, ni en état de guerre. Nancy doit rester la capitale d’un art nouveau de vie déjà « ancien », que beaucoup d’autres cités pourraient nous envier.

Le contexte politique actuel ne doit pas nous entraîner sur la pente mortifère d’une « surenchère sécuritaire », où la police de proximité qu’est la police municipale n’aurait pas vraiment sa place.

Elle n’en a ni les capacités, ni la formation requise.

Je résume : une police municipale qui renforce ses moyens de protection, oui, une police municipale qui soit dotée d’armes à tuer, non!!